Le matériel

La plongée nécessite un matériel important et coûteux qu'il est conseillé d'entretenir régulièrement pour sa sécurité d'abord et son porte monnaie ensuite.Une partie de ce matériel doit être adapté à chacun: c'est l'équipement personnel.

1. L'équipement personnel

 1-1. Le masque

On choisira un modèle de faible volume, dont le verre est proche des yeux pour éviter l'effet d'oeillère (voir chapitre "Optique") et la jupe en silicone souple. Par précaution, il est utile d'avoir une sangle de réserve.

On peut équiper son masque de verres correcteurs pour les myopes, hypermétropes et astigmates et de demi-verres pour les presbytes.

Les masques à verres latéraux donnent des reflets désagréables et sont donc à éviter, de même que ceux à purge nasale . Aucun masque n'est anti-buée quelque soit son prix !

 1-2. Les palmes

Elles doivent être résistantes et efficaces pour le palmage en surface, ni trop longues ni trop rigides, bien adaptées à sa morphologie et réglables pour permettre le port des chaussons.

Il existe quatre famille de palmes, chacune adaptée à un type d'activité aquatique :

Palmes de piscine : courtes et souples ( Bon marché )

Palmes de surface : très longues, sans nervures ( Très chères )

Palmes de chasse : longues et nervurées ( Chères )

- Palmes de plongée : courtes et nervurées éventuellement avec tuyères. ( chères à très chères ). 

1-3. Le tuba

Le tuba fait partie du matériel de sécurité.

Il est indispensable pour la nage en surface, par exemple pour se rendre sur un site en économisant l'air de la bouteille ou pour regagner le bord une fois la bouteille vide.

Il est par ailleurs très utile pour débusquer une murène sans y laisser quelque partie de l'index. Il doit être simple et bon marché car il arrive qu'on le perde.

Un tuba efficace doit mesurer 35 cm de long pour 20 mm de diamètre.

S'il est trop long, plusieurs inconvénients peuvent survenir:

les muscles respiratoires n'ont pas assez de force pour amener l'air de surface à la pression qui règne à la profondeur des poumons.

les efforts inspiratoires intenses provoquent une dépression à l'intérieur du thorax, d'où appel d'eau du sang vers les alvéoles et oedéme pulmonaire.

l'air qui circule dans le tuba fait un mouvement pendulaire (augmentation de l'espace-mort) et n'est pas renouvelé, d'où mauvaise élimination du CO2.

Proscrire les tubas avec boule flottante ou autre soupape: ils sont dangereux. ةviter les tubas sophistiqués et fantaisie: ils sont aussi jolis au magasin qu'inutiles en plongée!

Pour un enfant, demander conseil au vendeur quant au diamètre et à la longueur. 

 Activités: Plongée sous marine.

HautSuiteRetour