2. Conseils à respecter avant d’entreprendre votre randonnée


Voici une suite de recommandations pour votre bien-être et votre sécurité.


2.1 Essayer d’avoir un équipement aussi léger que possible


En effet, vous portez toutes vos affaires sur le dos, en général dans un sac à dos.


Le poids se révèle toujours l’ennemie du randonneur. Plus faible sera la charge de votre paquetage, plus vous avancez vite sans effort, surtout en régions montagneuses.


On peut parvenir à un compromis entre un équipement suffisant et un poids raisonnable.


2.2 N’emporter que ce qui est indispensable:


Les petits ruisseaux font les grands fleuves. Les petits grammes finissent par constituer à eux seuls plusieurs kg. L’accumulation d’une foule petits objets même légers surtout non indispensables sont souvent la cause de la surcharge de votre sac.


2.3 Réfléchissez à l’utilité de chaque équipement:


Pour éviter d’avoir trop à emporter, voyez si tel objet est strictement nécessaire, par exemple cette corde à étendre le ligne, ces pinces à linges, cette bassine pliante, cette lessive, ce produit vaisselle, cette radio AM-FM, Ces chaussures de villes, ce rasoir électrique rechargeable, cet after-shave, ces encombrants livres ... sont ils nécessaires ?


2.4 Penser à remplacer un équipement par un autre plus efficace et léger


Cette radio VHF de portée de 10 km mais d’un poids de 600 grammes, ne peut elle pas être remplacée par un simple téléphone portable plus léger ? Ce sac à dos, ces chaussures ... sont-ils adaptés ? Le rasoir électrique ne peut il pas être remplacé par un rasoir mécanique jetable plus léger ? Le rasoir mécanique est-il lui même nécessaire ? Ces boîtes étanches mais un peu encombrantes et lourdes, pour ranger le sel, le sucre, le lait en poudre, le café, le chocolat, ne peuvent elles pas être remplacées par des sacs plastiques superposé assurant la même étanchéité et plus légers, permettant de ranger ces aliments plus facilement dans le sac ? Cette gourde ne peut elle être remplacée par une bouteille de 1,5 litres transparente adaptées aux boissons gazeuses, se révélant fort solides au choc et à l’écrasement ?


Nous avons parlé juste avant de produit vaisselle car souvent le nettoyage d’une gamelle dans le courant rapide d’un torrent est suffisant et efficace.


En emportant une très grande voire trop quantité de provisions, ne vous chargez-vous pas de façon excessive, alors qu’un ravitaillement tous les deux jours dans les villages traversés, suffirait ?


2.5 Le poids de votre sac à dos devrait ne pas dépasser si possible les 12 à 15 kg


Les alpinistes sont souvent obligés d’emporter tout leur équipement, souvent plus de 20 kg, mais leur marche d’approche est mesurée. Et les distances parcourues sont faibles. En randonnée, les distances sont plus grandes. Plus lourde est votre charge plus épuisantes sont les montées ou descentes. Votre randonnée se transformera alors en véritable défit physique.


Afin de gagner le moindre gramme, certains randonneurs pèsent chaque équipement de leur sac, un par un, sur leur balance de cuisine ou leur pèse bébé. Il essaye toujours de remplacer un équipement par un autre moins lourd, ou bien l’éliminer s’il n’est strictement pas indispensable.


2.6 Ayez si possible du matériel de bonne qualité et récent


Votre randonnée peut être gâchée, par un sac à dos, dont la sangle casse, par des chaussures qui lâchent, par des lacets qui cassent ... ou simplement par la conscience angoissante de cette plus que probable et proche éventualité, loin de tout.


Ayez plutôt du matériel neuf ou récent quand vous le pouvez.


De mauvaises chaussures raides source de douleur au début peuvent être cause d’un terrible calvaire en fin de randonnée. Mal adaptée, elles peuvent être aussi cause d’accident. Sans bonnes chaussures, sur des sentiers caillouteux, des pierres glissantes, vous pouvez souvent vous tordre la cheville, déraper, voire vous fracturer un membre ...


Un sac à dos qui n’arrive à envelopper et à coller à votre dos, penchant toujours en arrière ou à gauche ou à droite, peut cisailler vos épaules et abîmer votre colonne.


De bonnes chaussures et un bon sac à dos sont donc particulièrement importants.


Pensez aussi à la tente qui peut se déchirer ou prendre l’eau, sous une plus battante ou bien encore la lampe qui ne fonctionne plus, alors que vous cherchez votre chemin à la nuit tombée.


2.7 Penser à votre confort


Penser au confort, et surtout à celui de vos chaussures et de votre sac à dos.


Essayer les avant de les acheter. Eviter de vous ruer sans réfléchir sur ce qui semble être une promotion, et qui peut n’être qu’une façon de se débarrasser d’un matériel invendable.


Essayer le sac à dos rempli, si vous le pouvez (apporter des charges ou un l’équipement complet pour l’essayer). Si vous avez affaire à un bon vendeur, il doit vous permettre de l’essayer.


Equilibrer bien les charges de votre sac à dos avant le départ. Il vaut mieux mettre les choses lourdes (nourriture, liquides, piquets de tentes ...) contre le dos et les choses légères à l’extérieur.


Pour mieux répartir la charge, diviser votre équipement dans de nombreux petits paquets, chacun enveloppé dans un sac plastique étanche. Combler chaque petit vide senti à travers l’enveloppe du sac, par un petit paquet (par exemple, contenant un vêtement). A force de remplir chaque vide, pouvez gagner beaucoup en volume de rangement dans le sac à dos.


Ne mettez pas trop d’objets dans les poches de votre pantalon. Ils peuvent frotter continuellement, puis érafler et blesser à la longue vos cuisses.


Penser à prendre de bons slips confortables qui tiennent bien (surtout pour les hommes).


Pensez au risque de transpiration excessive, pouvant vous refroidir en montagne. Eviter de trop vous couvrir pendant la randonnée, par contre couvrez vous à chaque arrêt, lorsque vous ne marcher plus et ne faites plus aucun effort physique, surtout à la tombée de la nuit. Prenez des sous-vêtements pouvant absorber la transpiration et transpirants.


Il existe des chaussettes légères de randonnées et des sous-vêtements anti transpiration. En pays froids, éviter les vêtements de type coton pur, provoquant la transpiration, sans pouvoir d’absorption, et n’évacuant par l’humidité ou la transpiration.


2.8 Essayez et formater votre chaussure


En fin d’une randonnée, même une bonne paire de chaussures en apparence confortables à l’essayage, peut devenir douloureuse. Former votre chaussure à votre pieds, lors de petites randonnées d’une journée et si possible 6 mois, avant la grande randonnée de plusieurs jours.


2.9 Ne surestimer pas vos forces physiques ... entraînez-vous


C’est peut-être l’erreur la plus grave, cause du plus grand nombre d’accidents et des plus graves.


Si vos amis peuvent faire 30 km et 2000 m de dénivelés, par jour en montagne, cela ne veut pas dire que vous pouvez en faire autant. Tenez compte de leur propre entraînement. Ils peuvent même avoir pu ou voulu ne pas le mentionner. Commencer toujours progressivement dans toutes vos tentatives. Votre entraînement régulier est le meilleur garant de votre future forme. Evaluez-vous toujours ensuite après chaque tentative.


Soyez vigilants envers les risques de claquages, de chutes, dues à la fatigue ... Ne vous attaquer pas à de trop grands dénivelés dans la journée. Penser qu’une descente en montagne, peut être aussi épuisante qu’une montée.



 Activités: Randonnées pédestres

HautSuiteRetour