Des sacs transparents permettent de voir ce que vous avez rangé, comme les sacs de congélation, qu’ils soient avec ou sans fermeture « zip ».


Tester leur résistance avant, pour vérifier que le fond du sac ne va pas se déchirer sous le poids du sac.


Ayant toujours plus de sacs plastiques dans votre sac à dos que nécessaire.


Ayez aussi avec vous de la ficelle solide et des gros élastiques.


2.20 Ne transportez pas la « civilisation » avec vous


Ceci est un petit point de vue de l’auteur de cet article.


Normalement la randonnée permet une coupure avec le stress, la ville et le monde du travail. On oublie momentanément ses soucis quotidiens. Derrière ce retour à la nature, il a peut-être une aspiration spirituelle.


On apprécie la beauté des paysages, une qualité de silence incomparable, qu’on ne trouvera jamais en ville, le chant des oiseaux et la pureté de l’air, voire de l’eau.


Une radio dans le silence d’une montagne peut alors détruire cette belle harmonie.


2.21 Respecter la nature


L’environnement naturel que vous avez choisi est souvent situé dans une région préservée. Respecter la. Ne laisser pas de papiers à emballage ni de boite de conserve derrière vous. Emporter des sacs poubelles, pour ranger et ramener vos déchets avec vous, jusqu’à la prochaine poubelle ou corbeille à détritus rencontrée sur votre chemin ou jusqu’au prochain village. Si les boites de conserves sont volumineuses compactez les en les écrasant avec un pierre pour réduire leur volume.


Ne tenter pas de caresser les animaux. La morsure de certains animaux _ renard, belette, lapin, ... _ pourraient vous laisser un souvenir cuisant. Ce ne sont pas des d’animaux domestiques, mais des animaux sauvages, craintifs, en tout cas peu rassuré, sur vos bonnes intentions.


Evitez sur une pente qu’une pierre roule sous vos pas. Une pierre dévalant une pente de plus en plus vite et atteignant une grande vitesse peut tuer une personne ou un animal en contrebas.


2.22 Respecter les coutumes, ne juger pas


Certaines règles de vie et de politesses sont à respecter impérativement, pour éviter d’importants problèmes. Renseigner vous avant sur les tabous et coutume de la région, des habitants que vous allez rencontrer.


Ne vous croyez pas supérieur aux habitants visités. Eviter de juger sans connaître.


Ayez toujours un remerciement pour ceux qui vous aidé : un sourire, un mot gentil, un petit cadeau.


2.23 Demandez conseil auprès de ceux qui pratiquent régulièrement la randonnée.


Ils vous apprendront beaucoup de petits trucs « épatants » : comment faire un bon feu de bois sans difficulté, même sous la pluie, lasser ses chaussures, équilibrer votre sac à dos, ...


2.24 Eventuellement adhérer à une association de randonneurs


Dans ces structures, vous pouvez vous entraînez, vous faire conseiller, avoir des occasions d’effectuer de nouvelles et belles randonnées, dans des régions inconnues pour vous.


2.25 Contribuer à renforcer l’esprit d’équipe et la cohésion du groupe


Une randonnée peut être gâchée par une mauvaise entente entre les membres du groupe. Il est important de se connaître avant. Et pour cela il faut se rencontrer pour se « frotter » les uns aux autres. Faites quelques petites randonnées ensemble auparavant, ou bien réunissez-vous avant, à plusieurs reprise, pour vous connaître, pour discuter entre vous et préparer la randonnée ou simplement passer un bon moment etc ...


Essayez par plusieurs expériences communes de créer un véritable esprit d’équipe, en apprenant à vous aider et à vous soutenir mutuellement, en sachant que souvent tous les membres d’un groupe ne sont pas toujours au même niveau physique et au même niveau d’entraînement. Si la disparité entre niveaux des membres n’est pas trop grande, c’est préférable.


Soyez compréhensif avec ceux qui n’ont pas votre niveau. Sachez attendre les retardataires.


Essayez d’être de bonne humeur, amusant, positif ... et de communiquer cette bonne humeur.


Soyez toujours le premier à vous proposer pour les corvée _ de bois, d’eau, de ravitaillement etc...


Si vous savez jouer d’un instrument de musique - harmonica, flûte... voire guitare _ emporter le si vous pouvez, vous pourrez créer alors des moments magiques.


La bonne entente et la synergie qu’il en résulte de l’équipe permettent ensuite souvent de résoudre plus facilement une situation difficile et imprévue.



3. Le matériel


Ici sont donnés quelques conseils sur le matériel à emporter.


Il faut bien réfléchir avant d’acheter tel ou tel matériel. Il faut mieux acheter du matériel cher, mais de bonne qualité. Ensuite, il faut ne pas oublier de bien l’entretenir.


3.1 Matériel d’orientation : carte, boussole ou compas, ou GPS


3.1.1 La boussole


Choisissez une bonne boussole, transparente pour pouvoir les utiliser sur les cartes, avec éventuellement correcteur / compensateur de déclinaison magnétique.


Une boussole de poignet peut être pratique pour éviter d’avoir à consulter régulièrement votre boussole. Mais choisissez en alors une de bonne qualité, la plupart ne l’étant pas _ beaucoup se couvrant d’humidité à l’intérieur du verre de protection, d’autres à bains d’huile étant rapidement polluée par l’apparition d’une bulle d’air.


3.1.2 L’altimètre


Il est surtout utile en montagne. Il faut le régler de nouveau chaque matin.


3.1.3 Les cartes


Choisissez si possible des cartes au 50000ème ou au 25000ème, avec des courbes de niveau précises et comportant l’indication du nord.


Vous pouvez ensuite plastifier votre carte pour la protéger de la pluie. En la plaçant dans un porte carte transparent vous pourrez la consulter facilement et la protéger de la pluie tout en ne l’ayant pas en permanence à la main.


3.1.4 Le GPS


Il remplace largement les trois autres ou du moins les deux premiers. Il donne en plus votre situation en temps réel et calcule votre vitesse de déplacement ainsi que la distance parcourue et, point important, il vous guide vers vôtre point de départ ou vous avez laissé vos voitures par exemple


3.2 Matelas mousse


Note : On peut aussi l’appelez selon certaines terminologies, tapis de sol (le tapis de sol est aussi la partie résistante posée sur le sol de la tente).


Le confort du couchage est essentiel, pour pouvoir bien dormir, obtenir un repos ou un sommeil réparateur et pouvoir être en forme pour le lendemain, et pour une nouvelle journée de randonnée.

 Activités: Randonnées pédestres.

HautSuiteRetour