LE MATÉRIEL COLLECTIF


2.1. Les cordes

Nous utilisons des cordes de diamètre 9 et 10 mm pour une pratique classique de la spéléologie.

Toutes les techniques décrites sont à utiliser avec des cordes de ce diamètre. Les cordes de diamètre inférieur ont une résistance qui implique des techniques spécifiques.


Généralités

Les cordes de spéléologie, sont des cordes statiques utilisées pour la descente au descendeur et la remontée aux bloqueurs. Les cordes de spéléologie sont résistantes à l'abrasion, et possèdent des propriétés semi-dynamiques pour assurer la sécurité en cas de chute de facteur inférieur ou égal à un. Les cordes statiques de spéléologie sont de couleur dominante blanche.

La corde en polyamide (nylon) est constituée de l'âme protégée par la gaine. L'âme représente presque les 2/3 de la résistance de la corde. La gaine résistante à l'abrasion assure le tiers restant.

La corde possède à l'intérieur de l'âme un fil témoin de couleur. Chaque couleur correspond à l'année de fabrication, quel que soit le fabricant :

1984 : 19851986 :1987 :1988 :1990 : 1991 :1993 :1994 : 1995 :

Avant la première utilisation, il faut laisser tremper la corde dans l'eau pendant 24 heures pour éliminer les lubrifiants de fabrication. La faire sécher lentement. La corde se rétractera d'environ 5%, ce qui réduira le risque de glissement de la gaine sur l'âme (l'effet chaussette). Attention à l'usage de certaines marques dont les cordes peuvent rétrécir de 10 à 15%.

Les cordes de 10 mm et 9 mm se vérifient, s'entretiennent, se nettoient et se stockent de la même manière. Il faut être aussi consciencieux avec une corde de 10 mm qu'avec une corde de 9 mm.


Le marquage des cordes

Un marquage complet comprend la longueur de la corde, l'année d'achat, la propriété. Il s'effectue après la première utilisation. On indiquera à l'une des extrémités le marquage complet, et seulement la longueur à l'autre bout.

Le marquage doit être clair, insensible au milieu souterrain : on enroule sur la corde

 un ruban adhésif, qui forme un support où l'on colle les bandes autocollantes

 chiffrées et lettrées. On recouvre l'ensemble de gaine thermorétractable

transparente. On fait chauffer la gaine (réchaud à gaz ou sèche cheveux)

 pour qu'elle se rétracte sur le marquage sans se déchirer.

Le nettoyage des cordes

Une corde doit être lavée après chaque utilisation pour permettre une bonne vérification de son état.

Les cordes peuvent être nettoyées à l'eau(sans détergent) à l'aide de lave cordes commercialisés ou bricolés, mais aussi à la machine à laver le linge, sans lessive, à une température de 30 degrés maximum.

Les nettoyeurs haute pression sont à proscrire car ils font pénétrer les cristaux de calcite et les argiles dans la corde, ce qui contribue à couper les fibres.

Suspendre la corde lovée en écheveaux, à l'ombre, pour la faire sécher.

La vérification des cordes

Les techniques de spéléologie sur corde simple sont élaborées autour d'un axiome de base: La corde que j'utilise est solide.

Je lui fais confiance et j'utilise des techniques qui ne vont pas la fragiliser.

Pour cela le ne dois pas avoir de doute sur sa résistance.

Une corde doit être contrôlée après chaque utilisation, afin de déceler le moindre indice de fragilisation créé par frottement, chute de pierres, piétinement...

Vérifier que la corde n'est ni brûlée ni détériorée.

Vérifier que le diamètre de la corde est bien uniforme.

Le contrôle de la corde est double : à la vue et au toucher. On fait glisser la corde entre ses doigts tout en cherchant visuellement le moindre défaut. il est bon de vérifier l'angle de courbure de la corde: il doit être le même sur toute la longueur.

Quand une corde présente un défaut (brûlure ou coupure), il faut la couper immédiatement car elle est devenue dangereuse. Une corde présentant un vieil aspect (brûlure sur plusieurs mètres provoquée par le descendeur, peluche répétée) doit être mise au rebut.

Le stockage

Une corde se stocke à l'abri de la lumière.

La corde ne doit pas être en contact avec une substance chimique : batteries au plomb (utilisées pour l'éclairage et les perforateurs) qui contiennent de l'acide sulfurique, hydrocarbures (essence, huiles), le carbure, les piles usagées...

Attention au transport des cordes et de tout le matériel textile en polyamide (harnais, sangles,...) dans les véhicules.

2.2. Les mousquetons


Généralités

Pour l'équipement des verticales, on utilise des mousquetons de sécurité à vis en zicral.

Les modèles asymétriques s'ouvrant sous charge facilitent l'équipement.

Le nettoyage des mousquetons

Les mousquetons doivent être nettoyés après chaque utilisation pour permeftre une bonne vérification : les brosser à l'eau et les suspendre pour les faire sécher.

Attention à la lubrification : on peut mettre une goutte d'huile au niveau de la virole et de l'articulation du doigt, mais il faut essuyer le trop plein d'huile afin d'éviter qu'il ne coule sur la corde à la prochaine utilisation.

Le stockage des mousquetons

Il faut les ranger égouttés et séchés, de préférence suspendus dans un local non humide.


La vérification des mousquetons

Un mousqueton se vérifie après chaque utilisation :

-érification de l'absence de fissure sur l'axe du doigt : elles se créent à cause d'une différence de dilatation entre l'axe en acier et le corps en aluminium.

-érification de la corrosion interne du mousqueton due au milieu, et aux phénomènes d'électrolyse existant entre l'aluminium et l'acier. il y a destruction interne des molécules d'aluminium, imperceptibles à l'oeil au début. Puis le mousqueton prend par la suite des aspects de lèpre en surface.

- vérification de l'usure mécanique : cette usure est provoquée par les frottements : mousqueton de renvoi, mousqueton de longe, porte lampe...

A la moindre anomalie, le mousqueton doit être impérativement retiré de la circulation pour ne plus jamais être employé.

Il doit pas être affecté à un rôle dit secondaire : porte matériel, porte kit, désobstruction...

L'expérience montre que dans des situations particulières (carence de matériel ou multiplicité

 des intervenants), on retrouve ces mousquetons dangereux dans des fonctions de sécurité.


2.3. Les maillons rapides


Généralités

Ilune multitude de maillons rapides. Pour les amarrages, on utilise le maillon de 7mm grande ouverture en acier (rupture 2500 kg) ou en zicral (rupture 1000 kg).

Le nettoyage des maillons rapides

Les maillons rapides doivent être lavés à l'eau après chaque utilisation, à l'aide d'une brosse. Les suspendre pour les faire sécher.

Attention à la lubrification de la virole du maillon : ne pas oublier d'essuyer le maillon rapide pour éviter que l'huile ne coule sur les cordes à la prochaine utilisation.

Le stockage des maillons rapides

Ils rangés égouttés et séchés, de préférence suspendus, dans un local non humide.

 Activités: Spéléologie.

HautSuiteRetour