Partagez ASAN sur les réseaux sociaux

Accès rapide aux pages

Accès rapide aux documents

Recevoir des news letters

Partager sur FacebookPartager par e-mailPartager sur TwitterPartager sur Google Bookmarks
Vous avez entre 7 et 77 ans ?

 © asan-agadir | Site crée par RYADI

Quittez votre salon. Allez voir la nature

Plongée en scaphandre




De plus en plus pratiqué partout dans le monde, ce sport a part entière, de plus en plus réglementé et a actuellement ses moniteurs et ses écoles. Il est à la portée de tous, du plus jeune jusqu'au plus âgé, le snorkeling - ou randonnée palmée - est une activité qui se pratique en plein air. Le nageur peut se contenter de faire la surface mais peut également faire des apnées de 1 à 20 m en  fonction de son entraînement. Elle procure une sensation réelle de bien-être et de décontraction. Elle permet d'évacuer le stress et la fatigue.

On utilise généralement un masque, un tuba (snorkel en anglais), des palmes (on utilise parfois le sigle PMT pour palmes/masque/tuba) et éventuellement une combinaison de plongée.

Le plus important est le masque. Il permet ce voir clair sous l'eau, condition essentielle pour réussir sa randonnée palmée. La plupart des masques sont conçus en silicone qui présente l'avantage d'être souple, s'adapte bien au visage donc assure une meilleur étanchéité. Le défaut d'étanchéité fait que l'eau qui rentre dans le masque, même en petite quantité est une gêne qui peut gâcher la promenade. Le meilleur modèle est celui qui s'adapte le mieux au visage, une séance d'essayage est donc obligatoire. Pour ceux qui ont une vue imparfaite, il existe des verres correcteurs. La meilleure solution est certainement de faire "tailler" la vitre du masque à sa vue.

Le tuba qui relie la bouche à la surface doit faire aussi l'objet d'un choix attentif. Il est important de s'assurer que l'embout ne blesse pas les gencives. Il existe d'ailleurs des embouts thermo formables qui évitent ce problème. Le tuba doit être d'un diamètre suffisant pour ne pas entraîner d'essoufflement. Pour les enfants de moins de douze ans, il est vivement recommandé d'utiliser du matériel adapté. Certains tubas sont équipés de valves qui facilitent l'évacuation de l'eau qui entre dans le tuba. Ce matériel nécessite un rinçage régulier.

Les palmes pour la randonnée palmée doivent être choisies légères. Il existe des palmes chaussantes ou non. Les palmes chaussantes sont utilisées pieds nus ou avec de fines chaussettes en néoprène. Ces dernières sont fragiles et il convient d'éviter de marcher avec sur les rochers. Les palmes non chaussantes permettent d'utiliser des bottillons de néoprène qui permettent de se déplacer sur les rochers sans risquer de se couper les pieds.

La combinaison doit être le plus souple possible pour ne pas entraver la nage. Pour les eaux fraîches, mieux vaut utiliser une combinaison de 5 à 7 mm avec une cagoule attenante ou séparée. Dans les eaux plus clémentes, une combinaison de 3 à 5 mm suffira, la cagoule n'étant pas indispensable. Pendant l'été, un simple tee-shirt et un peu de crème solaire sur les jambes suffisent pour se protéger des coups de soleil.  Dans les eaux tempérées, une combinaison en lycra ou en néoprène de 2 ou 3 mm est suffisante, sa vocation sera plus de protéger le nageur du plancton urticant, du corail et des coups de soleil que du froid. Il en est de même pour la cagoule.

La randonnée palmée est le moyen idéal pour découvrir la côte rocheuse et la richesse de ses fonds sous-marins. Elle se pratique seulement a quelques mètres du rivage, elle permet de découvrir rapidement la faune et la flore des premiers mètres sous la surface, approcher, observer et mieux comprendre cet univers magnifique. A l'heure où l'état des mers et des océans se dégrade, où la vie sous-marine semble partout menacée, le snorkeling est une découverte merveilleuse qui peut se transformer en une utile prise de conscience pour la préservation de cet environnement si fragile.

Randonnée palmée


Elle nécessite  un apprentissage et une formation spéciales qui commence d’abord par une maîtrise parfaite de la natation et une adaptation progressive au milieu subaquatique pour s’y sentir a l’aise. S’en suit alors une maîtrise progressive de  l’utilisation du scaphandre autonome, l’apprentissage des signes de plongée, seul moyen de communication sous l’eau et une maîtrise parfaite des consignes de sécurité notamment les paliers de décompression.


D’autres notions sont nécessaires a tout candidat a la plongée sous marine:


Sans cette formation et sans un encadrement par des  moniteurs qualifiés, la plongée sous marine ne peut être pratiquée

Pour vous aider a avoir une idée, voici ce qu’il faut connaître pour se présenter aux examens de différents niveaux de plongée:

1. Materiél et équipements


2. Le scaphandre autonome